Archives pour la catégorie Insolite

Peut-on vraiment détecter le mensonge ?

Un beau matin, alors que je surfais paisiblement sur internet, je me suis retrouvée sur un de ces sites prodiguant d’utiles conseils pour réussir un entretien d’embauche. Au milieu des « soyez toujours positifs » et des « illustrez vos affirmations par des chiffres » (blablabla), j’arrive à l’éternel : « Ne mentez jamais, vous seriez rapidement démasqué ! ».

Alors effectivement, si je commence à parler de mon prix Nobel de la paix, il y a fort à parier que mon interlocuteur sera sceptique. Mais comment diable peut-il savoir que mon expérience en usine de conditionnement des bananes fut horrible alors même que je la décris comme une expérience profondément enrichissante ? (N’oubliez pas, soyez toujours positifs)

D’où ma question : existe-t-il une méthode infaillible pour détecter le mensonge ?

Grande fan de séries américaines, j’ai déjà vu des épisodes de Lie to Me où le héros est un scientifique spécialisé dans la détection du mensonge. Un mot me fait tiquer : « scientifique ». Si c’est scientifique, il y a des règles logiques et bien établies. Donc, avec un peu d’entraînement, je devrais moi aussi pouvoir le faire… ou pas.

Lire la suite Peut-on vraiment détecter le mensonge ?

Les coulées de lave bleue du volcan Kawah Ijen

Typical blue flames of sulfuric gaz Kawah IjenLe Kawah Ijen est comme qui dirait un endroit sympathique. Volcan explosif situé sur l’île de Java, en Indonésie, son cratère abrite le lac le plus acide du monde : 0,2 de pH… autant dire de l’acide pur. Autour de cet endroit peu recommandé pour la baignade, se trouvent de nombreuses fumerolles (appelées solfatare) qui rejettent de grosses quantités de soufre.
Chose étrange, le soufre, lorsqu’il brûle, produit une intense couleur bleue-violette. Ainsi lorsque la lave du volcan atteint ces mines de soufre, les gaz sulfuriques s’enflamment produisant des torchères bleu électrique pouvant atteindre cinq mètres de hauteur.

De nuit, le phénomène est surréaliste : on a l’impression qu’une vague de lave bleue phosphorescente descend les versants de la montagne.

Un photographe aventurier Olivier Grunewald, et un vulcanologue qui n’a pas froid aux yeux, Régis Etienne (président de la Société de volcanologie de Genève), sont partie à l’assaut de ce volcan exceptionnel, bravant son environnement ultra-toxique afin de filmer ses coulées incandescentes.

À l’occasion de la réalisation du documentaire Kawah Ijen, le mystère des flammes bleues, ils ont découvert que des mineurs viennent récolter de nuit, au péril de leur vie, des morceaux de soufre : ce qu’ils appellent « le sang coagulé du volcan », vendu 680 roupies le kilo (soit à peine 4 cts d’euros).

Et si la Lune se trouvait à 420 km de la Terre ?

luneIl y a quelques semaines, nous vous parlions de l’ancien directeur artistique de la NASA, Ron Miller, qui à partir d’une photo de la lune, avait mis à l’échelle les sept autres planètes de notre système solaire. Le résultat était déjà impressionnant.

Autre performance étonnante : celle d’un dénommé Yetipc1, qui lui aussi s’amuse à imaginer l’univers autrement. Sous format vidéo, il a également remplacé notre bonne vieille Lune par les autres planètes du système solaire, de jour et de nuit.

Mais la vidéo la plus étonnante est celle dans laquelle il imagine la Lune à la même distance que la Station Spatiale Internationale, soit à 420 km au dessus de notre tête au lieu de 385 000 km.

Inutile de préciser que si c’était le cas, le ciel nous serait tombé sur la tête depuis longtemps…

La Nature et ses effets spéciaux : la lumière (4/4)

Tornades de feuLa Nature nous donne à voir et à s’émerveiller tous les jours… Un coucher de soleil sur la mer, un ciel bleu sans nuage, une forêt à l’automne : il y a de quoi s’extasier ! Mais la Nature fait parfois encore mieux, encore plus surprenant, parfois même carrément hallucinant… Des effets spéciaux incroyables et complètement naturels !

Pour ce quatrième volet de notre série, nous nous intéresserons à la lumière. Naturelle ou artificielle, du ciel ou du centre de la Terre, la lumière peut parfois produire des phénomènes extraordinaires. Illusions d’optique ou non, les effets spéciaux naturels créés par la lumière sont aussi beaux que mystérieux !

Lire la suite La Nature et ses effets spéciaux : la lumière (4/4)

La Nature et ses effets spéciaux : l’eau (3/4)

Prismatic SpringLa Nature nous donne à voir et à s’émerveiller tous les jours… Un coucher de soleil sur la mer, un ciel bleu sans nuage, une forêt à l’automne : il y a de quoi s’extasier ! Mais la Nature fait parfois encore mieux, encore plus surprenant, parfois même carrément hallucinant… Des effets spéciaux incroyables et complètement naturels !

Pour ce troisième volet de notre série, nous nous intéresserons à l’eau. Glacée ou bouillonnante, lac, mer ou geyser, translucide ou colorée, l’eau est une perpétuelle source d’étonnement ! Partout dans le monde, des phénomènes aquatiques improbables se produisent et nous en mettent plein la vue.

Lire la suite La Nature et ses effets spéciaux : l’eau (3/4)

La Nature et ses effets spéciaux : les êtres vivants (2/4)

Solent News & Photo AgencyLa Nature nous donne à voir et à s’émerveiller tous les jours… Un coucher de soleil sur la mer, un ciel bleu sans nuage, une forêt à l’automne : il y a de quoi s’extasier ! Mais la Nature fait parfois encore mieux, encore plus surprenant, parfois même carrément hallucinant… Des effets spéciaux incroyables et complètement naturels !

Pour ce deuxième volet de notre série, nous nous intéresserons aux animaux.

Eh oui, il n’y a pas que les nuages qui peuvent nous étonner. Les animaux eux aussi sont capables de prodiges pour se démarquer, se défendre, draguer leurs partenaires… De quoi en mettre plein les yeux !

Lire la suite La Nature et ses effets spéciaux : les êtres vivants (2/4)

La Nature et ses effets spéciaux : les nuages (1/4)

Nuages mammouthsLa Nature nous donne à voir et à s’émerveiller tous les jours… Un coucher de soleil sur la mer, un ciel bleu sans nuage, une forêt à l’automne : il y a de quoi s’extasier ! Mais la Nature fait parfois encore mieux, encore plus surprenant, parfois même carrément hallucinant… Des effets spéciaux incroyables et complètement naturels !

Pour ce premier volet de notre série, nous nous intéresserons aux nuages.

Nous les croisons tous les jours. Il suffit de mettre le nez en l’air et de regarder au dessus de sa tête. Nuages d’orages, nuages de pluie, petite brume ou gros brouillard, il font partie de notre quotidien. Et pourtant, certains d’entre eux ont de quoi surprendre.

Lire la suite La Nature et ses effets spéciaux : les nuages (1/4)

Une rivière qui coule… au fond de l’eau !

Parmi les choses les plus bizarres que j’ai vu, la rivière au fond de la mer fait partie de mon top 10. Une rivière au fond de la mer, de l’eau qui coule au fond de l’eau… oui oui, vous lisez bien.

Pour observer ce phénomène, il faudra vous rendre au Mexique, dans l’état du Yucatan. Là-bas, les cénotes font légion. Cénotes ? Ce sont des gouffres ou des dolines, partiellement ou totalement remplis d’eau douce, et parfois d’eau de mer.

cénote
Cénote

Typique de la péninsule, ce type de formation géologique s’explique par la nature du sol, très calcaire : de nombreuses galeries et rivières souterraines parcourent le sol, donnant lieu, de temps à autre à des effondrements de terrain (les fameuses dolines, dont on parle beaucoup depuis quelque temps).

Les dolines se remplissent donc d’eau, grâce à ses rivières, pour former des cénotes. Celles-ci sont souvent reliées entre elles par ces galeries complexes de canaux, qui vont parfois jusqu’à la mer (d’où la présence d’eau salée) et qui font le bonheur des spéléologues.

o-UNDERWATER-RIVER-
Cliché de la cénote Angelita, par le photographe Anatoly Beloshcin.

Un photographe, Anatoly Beloshcin, a pris des clichés d’une de ces cénotes, dans laquelle une rivière coule au fond de l’eau. Un phénomène tout à fait naturel : prenez du sulfure d’hydrogène (issu de matière organique en décomposition dans un endroit pauvre en oxygène… au hasard, au fond d’une cénote) et mélangez-le à de l’eau salée. Le liquide obtenu sera plus lourd que l’eau de mer classique et aura donc tendance à couler au fond, formant une masse d’eau bien distincte, qui s’écoule comme une rivière classique…

Ce diaporama nécessite JavaScript.